GENÈSE ET SCIENCE

Tiré du site Internet du Dr. Philippe Gold-Aubert
http://www.science-foi.org/


Introductions

Introduction I
 
Pour bien préciser, en tant qu'auteur de cet essai, je me considère simplement comme un brin de paille sur l'océan. Je n'ai aucune valeur supérieure quelconque, soit comme scientifique, soit comme théologien. Je ne suis qu'un "HOMO QUALUNQUE", comme on disait en Italie, il y a quelques années.
 
D'autre part, je précise que je crois à l'inspiration totale des auteurs des Saintes Écritures. Leur expression cependant est celle des connaissances de leur époque. Je crois aussi à l'Église universelle, mais ses théologiens, bien justement attachés à garder la lettre, sont aussi restés dans un statisme qui frise la mort. Ils n'ont pas suivi (ou de très loin) l'évolution des connaissances et des révolutions sociales de ces deux derniers siècles, empêchant ainsi beaucoup d'hommes intelligents de se joindre à l'Église. D'autre part, nombreux sont les théologiens qui ont perdu la foi dans l'inspiration de l'auteur par le Saint-Esprit.
 
Ainsi toutes nos traductions sont devenues obsolètes, ce qui fait qu'actuellement fleurissent des traductions; mais souvent elles ne sont pas inspirées et déforment la pensée originelle, en tentant de la rendre plus populaire. Je n'aimerais pas tomber dans ce travers dans cet essai de réactualisation des débuts de la Genèse, qui sont si capitaux pour comprendre mieux le reste des Écritures. Je m'y essaierai avec le secours du Saint-Esprit, dont je ne désire d'être qu'un modeste canal dans cette entreprise.
 
Introduction II
 
Avant le surgissement du big-bang, notre Père, dans ses dimensions infinies, a préparé un Univers apte à recevoir de nouvelles créatures indépendantes et libres; ceci pour se trouver des enfants (des vis-à-vis) à aimer, et qui l'aimeront.
 
Pour cela, Il s'est représenté en Fils, à qui Il a donné la présidence pour réaliser cette vision et la diriger vers sa réalisation complète, avec l'aide d'une multitude d'anges et d'archanges, les tenant des lois inexorablement fixes de cet Univers.
 
C'est sous la forme du Saint-Esprit partout présent, qu'Il agira pour réaliser le matériel et les étapes successives de cet immense édifice, en créant le temps et la matière (l'espace-temps). Ce nouvel Univers est comme une maison très bien agencée, dans laquelle ses Enfants vont pouvoir se développer jusqu'à leur âge adulte.
 
Alors, de ce mélange "tohu-et-bohu", totalement informe encore, de matière et d'antimatière, de cette masse d'énergies initiales nulle, il va faire jaillir la matière. Et, au travers de milliards d'années, avec une précision extraordinaire, Il va choisir la Terre pour que la vie y soit possible, et qu'elle puisse évoluer jusqu'à l' "Homo Sapiens Sapiens", qui sera apte finalement à recevoir l'Esprit Saint, s'il Le désire.
 
Et son premier Fils est alors créé, c'est Adam, voici environ 5 760 ans; une créature dans toute sa faiblesse, sa naïveté et sa liberté. L'Homme spirituel, Adam, devra dès lors vivre ses échecs, et ceux de ses descendants, qui se sont laissés entraîner par un archange merveilleux, mais orgueilleux, qui va chuter avec eux. C'est lui, Lucifer (ou Satan), qui leur a promis la Connaissance immédiate par la magie d'un fruit, en lieu et place de la Vie dans la communion, la patience et l'Amour du Père. Satan sera dès lors utilisé par Dieu, pour former Ses enfants, à l'école des épreuves de leur vie terrestre. Le Bien et le Mal étant dès lors bien précisés, l'homme quittait son innocence primitive.
 
Alors, tous ses "préparatifs" accomplis, lorsque le temps fut arrivé, Il est venu Lui-même comme le Fils, à Noël, expérimenter ce que c'est que d'être un homme, dans le temps, et dans les peines des hommes. En mourant (injustement tué par eux), et ressuscitant, Il choisit d'accompagner les hommes en répandant le Saint-Esprit, en répondant à la foi de ceux qui - tels des aveugles-nés  - désireront plus que tout de Le recevoir en eux, pour vivre avec Lui et pour Lui.
 
Ainsi se crée depuis 2 000 ans sa Famille - qui, lorsque le temps sera venu - vivra à son tour la résurrection de Jésus. Et tout le reste de cet Univers, tel un échafaudage, avec tous ses éléments devenus d'inutiles déchets, seront jetés aux ordures.
 
Il ne restera que la Pierre précieuse : une Famille dans l'Amour parfait tant désirée par le Père. Et tous, unis avec Lui, comme des Fils bien-aimés, nous pourrons participer à d'autres créations plus inouïes et inattendues que celles que nous réalisons présentement.

GENÈSE 1

Verset 1
Tout au début, Dieu (1) (Élohim) a fait jaillir du néant ce qui allait être l'Univers.
 
Verset 2
La matière était encore inconsistante (2). Pas même un photon n'existait dans ce vide initial (3). Mais l'Esprit de Dieu (4) était en mouvement comme un vent, sur ces fluides (5).
 
Verset 3
Alors Dieu dit : "Que le rayonnement soit!". Et le rayonnement (6) fut.
 
Verset 4
Dieu dit :"Que ce rayonnement est bon!". Et Il sépara le rayonnement du vide (7).
 
Verset 5
Dieu appela ce rayonnement "jour" et le vide "nuit". Ainsi (8) il y eut un Soir et un Matin : ce fut le Jour No. 1. (9)
 
Notes :
(1) Élohim, sorte de pluriel de Dieu, peut suggérer la Trinité (Père, Fils et Saint-Esprit) ou l'ensemble du monde des esprits collaborant avec Dieu à cette Création.
 
(2) tohu-et-bohu, dans un désordre total
 
(3) On pourrait dire, au moment du "big bang".
 
(4) Le Souffle d'Elohîm, le Saint-Esprit.
 
(5) maïms, traduit généralement par "eaux", peut signifier plus généralement des fluides.
 
(6) La Science a révélé que tout est rayonnement au début de l'Univers.
 
(7) C'est l'amorce du monde matériel.
 
(8) Comme dans l'un de nos jours sur terre, il y a un soir et un matin.
 
(9) La première période de temps devient existentielle, le TEMPS EST CRÉÉ. Le mot Jour a souvent un sens général, qui n'a rien à faire avec notre mot usuel "jour de 24 heures". Pour Dieu, un Jour est comme mille ans, selon 2 Pierre 3:8, Ps. 90:4 et 102:25-28, Job 10:5, etc. etc.
 
Verset 6
Dieu dit : "Qu'il y ait l'Espace, à côté de la matière-fluide, (10) et que celle-ci se fragmente dans cette étendue".
 
Verset 7
Et Dieu fit l'Espace (11), et avec les diverses matières, celles des étoiles et celles de la Terre. Et cela fut ainsi.
 
Verset 8
Dieu appela l'espace : "le ciel". Ainsi, ce fut la 2e Étape, avec son Soir et son Matin (12).
 
Notes :
(10) raqia, le firmament, l'étendue où nageaient les "maïms", ou fluides de matière.
 
(11) Création de l’ESPACE, après le temps; soit L’ESPACE-TEMPS est créé.
 
(12) Comme pour le sabbat, la nuit précède le jour; le moins évolué précède le meilleur. Déjà la notion du progrès, et de l'évolution!
 
Verset 9
Dieu dit : "Sur la Terre, que se rassemblent les mers, et que le sec paraisse". Et cela fut ainsi.
 
Verset 10
Dieu appela le sec "terre", et l'amas des eaux "mers" (13). Dieu dit : "Que c'est bon!"
 
Verset 11
Puis Dieu dit : "Que la terre produise de la verdure, (14) des végétaux portant leurs semences, (15) et des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce, (16) et portant leur semence sur la terre". Et cela fut ainsi.
 
Verset 12
La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
 
Verset 13<br> Ainsi, il y eut un Soir, et il y eut un Matin : ce fut le 3e Jour. ***
 
Notes :
(13) 1re partie de ce 3e "Jour" : apparition de l'EAU, indispensable à la vie.
 
(14) 2e partie de ce 3e Jour : apparition de la VIE avec la chlorophylle.
 
(15) Création de la REPRODUCTION, spécifique de la vie.
 
(16) Création de l'ESPÈCE, et donc de l'ADN.
 
Verset 14
Dieu dit : "Qu'apparaissent les astres lumineux dans le ciel, pour séparer le jour de la nuit; que ce soient des moyens marquant les époques, les jours et les années;
 
Verset 15
et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la Terre". Et cela fut ainsi.
 
Verset 16<br> Dieu fit apparaître (17) les deux grands luminaires, le plus grand présidant au jour, le plus petit à la nuit; il fit aussi apparaître les étoiles.
 
Verset 17
Dieu les plaça dans l'étendue du ciel pour éclairer la Terre;
 
Verset 18
pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était BON.
 
Verset 19
Ainsi, il y eut un Soir, et il y eut un Matin : 4e Jour. ***
 
Note :
(17) Le mot créer du 4e Jour n'est pas le même qu'au 1er Jour. En effet la Terre pendant des millions d'années a été enveloppée (comme Vénus aujourd'hui) de nuages très denses, jusqu'à ce qu'elle refroidisse assez, que l'eau atmosphérique se condense pour laisser apparaître les astres, d'abord le soleil, puis la lune, puis les étoiles, selon le "catalogue" exact de ce texte.
 
Verset 20
Dieu dit : "Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, (18) et que les oiseaux volent vers la Terre par le plafond du ciel". (19)
 
Verset 21
Élohim créa les grands monstres marins (20), et tous les animaux des mers, que les eaux produisirent en abondance, selon leur espèce; et tous les volatiles ailés (21), selon leur espèce. Et Dieu vit que c'était bon.
 
Verset 22
Dieu les bénit et dit : "Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les volatiles se multiplient sur la terre."
 
Verset 23
Ainsi, il y eut un Soir, et il y eut un Matin; ce fut le 5e Jour.
 
Verset 24
Dieu dit : "La Terre produira désormais des êtres vivants selon leur espèce, des bêtes, des reptiles et des animaux terrestres selon leur espèce". Et cela fut ainsi.
 
Verset 25
Élohim fit les animaux terrestres selon leur espèce, le bétail (22) selon son espèce, et tout ce qui trotte sur la terre selon leur espèce. Et Dieu vit que cela était bon.
 
Notes :
(18) C'est bien dans la mer que s'est développée d'abord la vie supérieure.
 
(19) En effet, des volatiles, issus directement des sauriens marins, ont d'abord envahi la terre.
 
(20) Le mot créer utilisé ici est "bara" - pour la 2e fois - Il signifie "créé à partir de rien", donc une coupure de l'évolution. C'est l'étape des animaux supérieurs terrestres durant laquelle les dinosaures de nos paléontologues ont dominé le monde vivant du permien à la fin du crétacé, soit entre 1 250 millions d'années et -65 millions d'années.
 
(21) Ces volatiles ailés sont bien issus de ces amphibiens à la période jurassique de l'ère mésozoïque, soit environ dès -150 millions d'années.
 
(22) Les animaux supérieurs, dont les mammifères, dont certains seront domestiqués par l'homme dans la suite.
 
Verset 26
Élohim dit : "Faisons l'homme - tiré de la terre - (23) à notre réplique, selon notre ressemblance, et qu'il domine par toute la Terre sur les animaux marins, sur les volatiles, sur les animaux terrestres, et sur les rampants."
 
Verset 27
Et Dieu créa l'homme à son image, à sa ressemblance, mais il les créa mâles et femelles. (24)
 
Verset 28
Dieu les bénit et Il leur dit : "Fructifiez, multipliez, remplissez la Terre, (25) conquérez-la. Assujettissez-vous les poissons des eaux, les oiseaux du ciel et tout ce qui trotte sur la terre."
 
Verset 29
Élohim dit : "Voici je vous donne toutes les plantes portant semence de toute la Terre, et tout arbre avec son fruit et ses semences : ce sera votre nourriture;
 
Verset 30
et pour tous les êtres vivants terrestres, aériens ou rampants ayant la vie, je donne des végétaux comme nourriture". (26) Et ce fut ainsi.
 
Verset 31
Alors Dieu considéra tout ce qu' Il avait conçu et Il s'écria : "Tout est TRÈS bon!". Et ce fut un Soir et un Matin, le 6e Jour.
 
Notes :
(23) Il s'agit bien de la suite biologique des êtres vivants; son aboutissement est l’ESPÈCE HUMAINE qui a, en plus des animaux - comme Dieu - la capacité de concevoir, d'édifier, d'imaginer, de planifier, etc. etc.
 
(24) Ici, pas de différence d'avec des animaux supérieurs créés aussi ce 6e Jour. Mais le mot créer est ici à nouveau "bara" (pour la 3e fois) qui signifie "création à partir de rien". C'est la 3e étape, une nouvelle création rompant avec la seule évolution. L'être humain, quel qu'il soit, est vraiment différent de l'animal.
 
(25) La suprématie des hommes est clairement établie sur toute la Terre, ce qui correspond à toutes les découvertes archéologiques modernes.
 
(26) L'homme et l'animal primitifs semblent être tous végétariens dans l'ordre divin parfait originel, prévu par Dieu.

GENÈSE II (27)

Verset 1
Ainsi furent achevés l'Univers, la Terre et toutes leurs armées.
 
Verset 2
Élohim ayant terminé ce 7e Jour tout l'ouvrage qu'Il avait planifié, Il prit une vacance, en considérant tout le travail accompli. (28)
 
Verset 3
Et Élohim bénit ce 7e Jour, en le consacrant particulièrement. (29) Oui, Il a chômé après tout l'ouvrage accompli.
 
Verset 4 (a)
Ce sont là tous les enfantements des Ciels et de la Terre lorsqu'ils furent créés.
 
Notes :
(27) La division du chapitre (arbitraire) devrait être faite à la moitié du verset 4. En effet le 7e Jour est la vraie conclusion de la Création, et en fait partie intégralement.
 
(28) C'est évidemment là l'origine du sabbat des Juifs, et du dimanche qui en est dérivé chez les chrétiens.
 
(29) En principe le croyant respectera cette "vacance", qui est devenue le "week-end" de nos jours
 
Verset 4 (b)
Au Jour de la Création de l'Univers par IHVH/Adonaï/Élohim, (30)
 
Verset 5
aucun buisson n'existait encore sur la Terre; pas d'herbe, ni de graines non plus. L'eau même n'existait pas encore, et pas d'homme pour travailler la terre non plus. (31) 
 
Verset 6
Mais lorsque l'eau, en s'évaporant et se condensant, arrosa régulièrement la Terre,
 
Verset 7
IHVH/Adonaï/Élohim put former Adâm (32), à partir de la poussière de la terre (Adama). Et dans ses narines Il insuffla le souffle des vies (33) : et cet Homme devint une créature spirituelle. (34)
 
Notes :
(30) Pour ce résumé de la Création, l'auteur cite spécialement "Adonaï", qui est déjà le nom préfigurant Jésus.
 
(31) On retrouve le "tohu-et-bohu" du début du premier chapitre de la Genèse.
 
(32) Adâm : il s'agit bien d'un homme particulier portant un nom nouveau. Les Homo Sapiens (selon Genèse 1:26) étaient mâles et femelles, créés (bara) par Elohim. Ici cet Adâm, bien que tiré de la terre, est insufflé par l'Esprit, dans un acte bien particulier de IHVH/Adonaï/Elohim.
 
(33) Il souffle dans ses narines l'haleine de vie divine (nes hamah). Il s'agit donc bien là de la vie spirituelle qui caractérise cet Adam nouveau.
 
(34) ou "une âme vivante"
 
Verset 8
IHVH/Adonaï/Élohim avait planté un jardin en Eden (35), au Levant, pour y mettre l'Homme qu'Il avait formé.
 
Verset 9
IHVH/Adonaï/Élohim fit pousser dans ce jardin toutes sortes d'arbres beaux à voir et aux fruits excellents; et en son centre l'Arbre de Vie, et l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. (36)
 
Verset 10
Un cours d'eau important irriguait le jardin, et en sortait en se divisant en 4 fleuves :
 
Verset 11
le premier, le Pishôn (37) contournait toute la région de Havila, riche en or
 
Verset 12
(cet or est abondant, et on y trouve aussi du bdellium et de la pierre d'onyx)
 
Verset 13
Le deuxième fleuve est le Guihôn (38) qui entoure tout le pays de Koush.
 
Notes :
(35) Le jardin d'Eden est parfaitement défini comme un lieu de départ pour cette créature particulière
 
(36) Ces 2 arbres spéciaux, aux fruits "spirituels" seront destinés à la formation d'une humanité par et pour Dieu.
 
(37) Ce fleuve pourrait être le Halys, actuellement le Kizil Irmak (ou Fleuve Rouge, 1 182 km), qui se jette au Nord dans la Mer Noire, en Turquie.
 
(38) Peut-être l'Araxe (ou Araks ou Aras), affluent de la Koura en Azerbeïdjan; née en Turquie orientale, elle sépare la Turquie, puis l'Iran, de la Géorgie; ce fleuve se jette dans la Mer Caspienne, tout à l'Est de l'Eden.
 
Verset 14
Le troisième est le Tigre (39) qui s'écoule à l'Ouest de l'Assyrie (40). Et le quatrième, c'est l'Euphrate (41)(42).
 
Verset 15
IHVH/Adonaï/Élohim prit Adam et le mit dans ce jardin d'Eden avec la mission d'y travailler à l'entretenir et à le garder.
 
Verset 16
IHVH/Adonaï/Élohim précisa bien à Adam : "Tu pourras manger de tous les arbres du jardin, librement,
 
Verset 17
mais tu ne mangeras pas de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal. Tu n'en mangeras pas, car le jour où tu en mangeras, tu mourras, tu mourras." (43) 
 
Notes :
(39) ou l'Hidèqèl, fleuve se jetant dans le Golfe persique bien connu, au Sud de l'Eden.
 
(40) ou de l'Ashour.
 
(41) ou le Perat, fleuve du Golfe persique, au Sud de l'Eden, très important dans la suite du développement de l'humanité adamique.
 
(42) Ainsi, la localisation du jardin d'Eden est parfaitement précisée par ce texte. Il se situe dans l'actuelle Turquie, dans la région actuelle du Lac de Van (salé) et d'Erzurum, très montagneuse, mais qui a été certainement bouleversée depuis par des éruptions volcaniques diverses.
 
(43) L'insistance redoublée de "tu mourras" indique bien la mort physique ET la mort spirituelle.
 
Verset 18
IHVH/Adonaï/Élohim se dit : "Il n'est pas bon qu'Adam reste solitaire, je vais créer pour lui une âme sœur très proche de lui."
 
Verset 19
Alors Il fait venir vers Adam tous les animaux des champs et les oiseaux, pour avoir son avis sur chacun.
 
Verset 20
Mais tout ce que fait Adam, c'est de leur crier un nom. A chaque animal, il donne ainsi un nom déterminé, à chaque animal des champs , comme à chaque oiseau. Mais il n'a pas trouvé parmi eux l'âme sœur espérée. (44)
 
Verset 21
Alors IHVH/Adonaï/Élohim anesthésie Adam et il s'endort. Dieu pratique sur lui une opération spéciale dans son côté, et Il referme la plaie. (45)
 
Notes :
(44) Le texte parle exactement d'une "aide contre lui", soit tout près, en contact intime, en conversation, en amour... contrairement à la tendance actuelle d'humaniser les animaux!
 
(45) Cette "opération-recréation" indique bien que la femme spirituelle n'a rien à faire avec la création biologique du chapitre 1er : que isha soit issue de ish est contraire à la biologie. Il s'agit bien, dans cette allégorie, d'une nouvelle Création, dans laquelle une communion plus parfaite est prévue pour le Fils de Dieu, avec sa bien-aimée : "celle-ci" s'écrie-t-il par 3 fois dans sa joie de l'avoir enfin trouvée.
 
Verset 22
Et de cette côte prise sur Adam, IHVH/Adonaï/Élohim construit sa femme, qu'Il fait venir vers lui.
 
Verset 23
Alors Adam dit : "cette fois-ci, celle-ci est bien os de mes os et chair de ma chair. Je lui donne le nom de Isha, (46) puisqu'elle est issue de Ish." (47)
 
Verset 24
C'est pourquoi l'homme (Ish) abandonnera (48) son père et sa mère : parce qu'il colle à sa femme, et qu'ils sont une seule chair.
 
Verset 25
Bien que nus tous les deux, l'homme et la femme ne s'en inquiétaient pas.(49)
 
Notes :
(46) traduit par "femme" 
 
(47) traduit par "homme". Le jeu de mot n'est pas traduisible malheureusement. Rien à faire avec le mot "mâle et femelle" du verset 27 du chapitre 1. Dès lors, la finalité du couple spirituel, c'est la communion dans l'Amour.
 
(48) dans la suite des temps.
 
(49) L'innocence parfaite avant le péché, lorsqu'ils étaient en communion avec Dieu. Aucune crainte, ni honte de n'avoir pas de vêtements sur la peau comme tous les animaux à fourrures ou à plumes de l'Eden.

GENÈSE III

Verset 1
Parmi tous les animaux terrestres du jardin que Dieu avait conçus, un reptile (50) à peau nue était le plus remarquable. Il dit à la femme (51) : - Ainsi Élohim vous a bien dit : "Vous ne mangerez pas des fruits de tous les arbres du jardin?"
 
Verset 2
La femme répondit au Serpen t(52) : "Nous mangerons de tous les fruits des arbres du jardin, excepté de celui qui est au milieu du jardin,
 
Verset 3
car Élohim a dit : "Vous n’en mangerez pas, vous n’y toucherez pas, de peur que vous ne mourriez.(53)
 
Notes :
(50) Il s’agit bien d’un reptile particulier, et non de l’espèce "serpent".
 
(51) Il parlait, donc son apparence était celle d’un magnifique serpent, certes nu, mais paré de très belles couleurs. C’était un ange ayant pris cette apparence. C’était bien le "Serpent Ancien" décrit dans Apocalypse 12:19. Son aspect était séducteur et magnifique (sa nudité comme seul vêtement). Satan est aussi décrit sous la figure du Roi de Tyr par le prophète Ézéchiel (28:13...). C’était dit-il l’intendant de l’Eden et son protecteur attitré.
 
(52) Le SERPENT est le 3e personnage cité en Eden. Il était vraisemblablement de la taille d’Adam et Eve. En tant que chef du "personnel angélique", cela explique l’audience considérable qu’Adam et Eve lui ont donnée.
 
(53) Tous les êtres biologiques naissent, vivent et meurent. Mais Adam et Eve étaient destinés à la Vie Éternelle, sans passer par la mort. Ils étaient bien initialement d’une autre Création, celle du monde spirituel.
 
Verset 4
- "Mais non, dit le Serpent, vous ne mourrez pas!
 
Verset 5
Mais Élohim sait bien que le jour où vous en mangeriez vos yeux se déssilleraient, et que comme Dieu, vous connaîtriez le Bien et le Mal." (54)
 
Verset 6
Alors la femme regarde ce fruit appétissant qui doit être bon à manger. Elle le convoite, surtout s’il doit donner la Connaissance... Elle le prend et le mange. Elle en donne aussi à son homme auprès d’elle, et il en mange aussi. (55)
 
Verset 7
Alors, leurs yeux s’ouvrent, et tous les deux découvrent leur nudité; ils cousent alors des feuilles de figuier pour s’en faire des ceintures. (56)
 
Verset 8
Le soir de ce jour-là, (57) ils entendent la voix de IHVH/Adonaï/Élohim qui les cherche. Adam et sa femme se sont cachés près de l’Arbre, au milieu du jardin pour fuir IHVH/Adonaï/Élohim
 
Notes :
(54) Être comme Dieu, dans toute sa Connaissance, restera toujours la tentation par excellence de l’orgueil. Quel "Péché Capital" a été ce Jour-là celui de Satan, qui est si bien décrit avec ses conséquence par Ézéchiel (28:15)!
 
(55) La description de la convoitise qui mène à la chute est magnifiquement exposée ici, et se confirme dans l’Épître de Jacques (1:13-15).
 
(56) Plusieurs versets de ces chapitres font penser que la sexualité va prendre désormais une importance prépondérante pour l’humanité déchue, et qu’elle a joué un rôle dans son développement par la convoitise décrite au verset 6; avec toute l’illusion de puissance qui l’accompagne...
 
(57) Il semble que c’était à cette heure du soir que Dieu partageait tout avec Adam et Eve, en simple communion d’amour.
 
Verset 9
Mais IHVH/Adonaï/Élohim crie à Adam : "Où es-tu?"
 
Verset 10
Il répond enfin : "J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur car je suis nu; alors je me suis caché." (58)
 
Verset 11
"Qui t’a appris que tu es nu? Aurais-tu mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais ordonné de n’en pas manger?"
 
Verset 12
Adam répondit (59) : "La femme que tu as mise près de moi comme compagne m’a donné du fruit, et j’en ai mangé."
 
Verset 13
IHVH/Adonaï/Élohim dit à la femme : "Qu’est-ce que tu as fait?" La femme répondit : "Le Serpent m’a abusée, et j’en ai mangé." (60)
 
Notes :
(58) Ce n’est plus dès lors un dialogue d’amour avec Dieu, mais l’autodéfense d’un accusé devant son Juge! La rupture de la communion constante est accomplie entre Dieu et l’homme. C’est le fruit du péché.
 
(59) La culpabilité d’Adam reportée sur Eve coupe la communion jusqu’alors parfaite entre lui et elle.
 
(60) La Connaissance du Bien et du Mal qu’a reçu l’Homme continue à être une malédiction pour la Création, jusque là "très bonne" (voir Genèse 1:31)
 
Verset 14
IHVH/Adonaï/Élohim dit au serpent : "Puisque tu as fait cela, tu seras maudit parmi le bétail et tous les animaux terrestres. Tu iras sur ton abdomen, et tu mangeras dans la poussière tous les jours de ta vie. (61)
 
Verset 15
Je mettrai de l’inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité; (62) celle-ci t’écrasera la tête, mais tu lui blessera le talon." (63)
 
Verset 16
Et à la femme, Il dit : "Je multiplierai les douleurs de ta grossesse, (64) et c’est dans la peine que tu enfanteras des fils. Tes désirs se porteront vers l’homme, mais il dominera sur toi." (65)
 
Notes :
(61) Le péché de Satan (l’orgueil de vouloir supplanter l’autorité de IHVH/Adonaï/Élohim sur l’Homme ) le rend désormais cantonné à la Terre, et responsable de la malédiction de celle-ci. Il est dégradé de son rôle de Gouverneur de l’Eden, mais
 
(62) Satan sera dès lors le Prince de ce Monde (Luc 4 :5-6), jusqu’au Jour où un descendant d’Eve - le Christ Jésus - lui écrasera la tête (voir p.ex. Philippiens 2:8-11).
 
(63) La Femme, sans cesse blessée aux siècles des siècles, reste la victime favorite de Satan. Elle est devenue par la responsabilité de l'homme infidèle à sa vocation, en quelque sorte le talon d'Achille de la nouvelle humanité. La blessure de Satan à son talon traduit sa volonté d'entraver, de blesser, de corrompre, la marche de toute la descendance d'Eve.
 
(64) L’accouchement sans aucune douleur n’existe pas dans la nature, mais c’est ici l’augmentation de la peine à enfanter qui est significative, et bien pire que chez les animaux.
 
(65) Le drame de l’esclavage de la Femme aux siècles des siècles et pour toutes les religions sauf le judaïsme et le christianisme, est ici remarquablement prophétisé, et bien indiqué comme une conséquence de La Chute.
 
Verset 17
Et Il dit à l’homme : "Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et mangé du fruit de l’arbre dont je t’avais ordonné de ne pas manger, la terre sera maudite à cause de toi, et c’est avec peine que tu en tireras de quoi manger, tous les jours de ta vie; (66)
 
Verset 18
elle fera germer des épines et des ronces parmi lesquelles tu trouveras des végétaux pour te nourrir.
 
Verset 19
C’est à la sueur de ton front que tu mangeras ton pain, jusqu’à ce que tu retournes à la terre dont tu as été tiré. Oui, tu es poussière, et tu retourneras à la poussière!"
 
Verset 20
Adam donna à sa femme le nom d’Eve (67). Oui, elle est la mère de tout vivant. (68)
 
Notes :
(66) Jusqu’ici, le travail en Eden, en collaboration directe avec IHVH/Adonaï/Élohim, dans une vraie communion d’amour, ne représentait pas une malédiction, mais une édification bénie, pour l’homme et la femme.
 
(67) Le nom exact est "Hava-Vivante".
 
(68) Naturellement, la mère de cette nouvelle Humanité ayant l’Esprit.
 
Verset 21
IHVH/Adonaï/Élohim confectionna pour Adam et Eve des habits de peaux, dont ils se revêtirent. (69) 
 
Verset 22
Puis IHVH/Adonaï/Élohim se dit : "Voici l’Homme est devenu dieu comme l’un de nous, en ce qui concerne la Connaissance du Bien et du Mal, empêchons-le maintenant de tendre la main pour qu’il prenne du Fruit de l’Arbre de Vie, qu’il en mange et qu’il vive ainsi éternellement." (70)(71)
 
Verset 23
Ainsi IHVH/Adonaï/Élohim le renvoya du jardin d’Éden pour aller ailleurs cultiver la terre dont il était issu. Il le chassa (72) et plaça, au Levant du jardin, des Chérubins munis de glaives fulgurants, pour garder la route de l’Arbre de Vie.
 
Notes :
(69) A remarquer que pour eux, c’est la première marque d’un sacrifice animal, qui deviendra si important par la suite, pour le pardon des péchés.
 
(70) Pour l’immédiat la vie éternelle est renvoyée. Elle sera reproposée à l’Homme quand Jésus, le réparateur (rédempteur), le Bon Berger, la redonnera aux Brebis qui entendront sa voix, et qui le suivront librement dans l’Amour du Père retrouvé (voir p.ex. Évangile de Jean 10:27-30)
 
(71) C’est la première allusion à la mort physique qui va désormais atteindre systématiquement les descendants d’Adam, même s’ils ont vécu souvent plus de 900 ans, comme Adam lui-même. (Genèse 5:5).
 
(72) Cette expulsion de l’Eden ne dut pas être agréable pour Adam et Ève. A preuve, la barrière spirituelle qui dut être érigée pour l’empêcher d’y revenir. Les chérubins cités ici sont des anges-guerriers (les keroubîms), qui n’ont rien à faire avec les bébés anges de la tradition chrétienne.

GENÈSE IV

Verset 1
Adam pénétra Ève sa femme; enceinte, elle enfanta Caïn. (73) Alors elle dit : "J'ai eu un homme avec IHVH/Adonaï/Élohim". (74)
 
Verset 2
Ensuite elle enfanta son frère Abel (75). Et Abel devint berger d'ovins, tandis que Caïn fut laboureur de la terre. (76) 
 
Verset 3
Longtemps après, Caïn fit en offrande à IHVH/Adonaï/Élohim des fruits de ses cultures. (77)
 
Notes :
(73) Caïn signifie acquérir, avoir, posséder, mais peut aussi vouloir dire "jalousie"
 
(74) Contrairement à certaines traditions, issues des apocryphes, qui disent qu'elle aurait enfanté Caïn par copulation avec le Serpent. Le Nouveau Testament dit effectivement que Caïn était du malin, mais c'est la suite qui va montrer pourquoi.
 
(75) Abel veut dire fumée, inconsistance, faiblesse - tout l'opposé de Caïn.
 
(76) On a vu ici le premier conflit entre nomades et sédentaires, tant dans la Bible que dans le monde, Dieu semblant préférer les bergers aux agriculteurs. Mais ne s'agit-il pas plutôt de la différence entre ceux qui méditent en travaillant, et ceux qui s'acharnent au boulot pour gagner davantage?
 
(77) Caïn offre fièrement le fruit de son labeur, tiré avec peine de la terre maudite.
 
Verset 4
Abel lui aussi offrit en sacrifice des aînés de ses ovins avec leur graisse. (78) IHVH/Adonaï/Élohim considéra favorablement Abel et son offrande.
 
Verset 5
Mais Il n'estima pas Caïn et son offrande (79), ce qui contraria énormément Caïn qui en fut très irrité, (80) et en eu le visage tout attristé.
 
Verset 6
IHVH/Adonaï/Élohim dit à Caïn : "Pourquoi tant d'irritation de ta part, et pourquoi ce visage abattu? (81)
 
Verset 7
Si tu réagis bien, tu relèveras ton visage, mais si tu réagis mal, ta passion pécheresse, comme une bête à l'affût, va t'entraîner au mal. A toi de la gouverner!" (82)
 
Verset 8
Alors Caïn parle à son frère Abel, et quand ils sont dans un champ, il le dispute et le tue.
 
Notes :
(78) Abel - le berger méditant, comme le sera David plus tard - offre déjà un premier-né; c'est une prophétie du plan divin qui sauvera le monde par l'offrande de son Fils Jésus-Christ, qui sera renouvelée par Abraham n'hésitant pas à offrir le fils de la promesse, en démontrant ainsi son amour total pour Dieu.
 
(79) On a beaucoup jasé sur l'injustice divine devant ces 2 offrandes, mais qui fut le plus proche de la pensée divine, Abel ou Caïn?
 
(80) C'est bien l'irritation de Caïn, devenu inconsolable et follement jaloux, qui causera les événements qui vont suivre.
 
(81) Ici la compassion de Dieu dans son interrogation à Caïn est manifeste.
 
(82) Tout le mécanisme de l'entraînement diabolique est résumé dans ce verset. Dieu avertit Caïn avec amour, mais il continue à se confier dans sa propre force qui va l'amener jusqu'au crime (voir l'Épître de Jacques, chapitre 1, verset 13-15).
 
Verset 9
IHVH/Adonaï/Élohim dit à Caïn : "Où est ton frère Abel?" Il répond : "Je n'en sais rien, suis-je le gardien de mon frère, moi?" (83)
 
Verset 10
- "Qu'as-tu fait? La voix du sang de ton frère monte de la terre vers moi;
 
Verset 11
dès maintenant, tu seras honni de la terre qui a absorbé le sang de ton frère par ton assassinat; (84)
 
Verset 12
et oui, tu seras courbé vers la terre, et avec plus de peine encore, puisque tu seras errant et vagabond désormais."
 
Verset 13
Caïn dit à IHVH/Adonaï/Élohim : "Mon châtiment sera insupportable,
 
Verset 14
voici, aujourd'hui tu m'expulses vers des terres inconnues, loin de ta face; je serais désormais vagabond sur la terre, et quiconque me trouvera me tuera." (85)
 
Notes :
(83) Le péché continue à dominer Caïn : il ment à Dieu, et ne témoigne d'aucun repentir.
 
(84) La conséquence du péché, c'est la mort; et dès ici-bas Caïn va payer pour son crime. A noter ici que Léon Dierx a composé un remarquable poème intitulé "La Vison d'Ève", qui élargit cet événement aux guerres perpétuelles des "peuples Caïn sur les peuples Abel".
 
(85) Il semble que la famille d'Adam, bien qu'expulsée de l'Eden, ait encore eu une région agréable à occuper. Désormais Caïn, de la race des Fils de Dieu, va être projeté dans le monde environnant des barbares Homo Sapiens.
 
Verset 15
IHVH/Adonaï/Élohim lui répondit : "Quiconque tuerait Caïn serait vengé 7 fois!" Et Il mit un signe sur Caïn pour que ceux qui le rencontreraient ne le frappent pas. (86)
 
Verset 16
Et Caïn partit loin de la face de IHVH/Adonaï/Élohim et alla s'installer dans la terre de Nod, au levant de l'Eden. (87)
 
Verset 17
Caïn pénétra sa femme; (88) enceinte, elle enfante Hénoc; puis il construisit une ville à laquelle il donna le nom de son fils : Hénoc. (89) 
 
Versets 18-24
(Sont à lire directement dans la Bible) (90)
 
Versets 25-26
(À lire dans la Bible) (91)
 
Notes :
(86) La grâce de Dieu est encore souveraine pour Caïn qui va désormais son chemin solitaire, mais sous la protection de ses anges gardiens. Caïn ne subira pas la mort violente qu'il a infligée à son frère; et ceci par une pure grâce de Dieu.
 
(87) Donc, quelque part vers l'Iran actuel, ou vers la Mer Caspienne. Nod signifie exil, déportation, et c'est toujours vers l'Est, comme plus tard pour Israël.
 
(88) Il est invraisemblable - comme le prétendent certains écrits apocryphes - que Caïn ait pris une de ses sœurs comme épouse. Alors il ne pouvait s'agir que d'une "Homo Sapiens" dans la région où il s'installa, comme la suite le démontre.
 
(89) Caïn construit une ville, la première citée dans la Bible. Mais avec qui l'édifie-t-il? Bien sûr, avec les habitants du pays, des "Homo Sapiens"! Et peut-être au vu de ses qualités de Fils de Dieu par Adam, a-t-il été un remarquable promoteur.
 
(90) C'est une brève histoire de la descendance de Caïn qui comporte des commerçants, des artistes et des industriels; bref, toutes les activités humaines dont les initiateurs furent sans doute les descendants de Caïn.
 
(91) L'enfantement de Seth par Ève. Cet enfant va devenir le substitut d'Abel (et de Caïn) pour Adam et Ève. Et Seth enfante Enosh qui va annoncer ("crier") la gloire de IHVH/Adonaï/Élohim. C'est le premier prédicateur.

GENÈSE V

Versets 1-...
C'est le chapitre des enfantements, ou de la généalogie d'Adam par Seth. Nous ne ferons que quelques remarques de "Science et foi" sur ce chapitre. (92) 
 
Notes :
(92) On constate inévitablement la longévité exceptionnelle de cette lignée d'Adam par Seth jusqu'à Noé, qui sera le dernier à en bénéficier. Toute cette lignée vivra entre 900 et 969 ans (pour Metushélah, ou Mathusalem). On peut penser que ce phénomène unique soit dû au fait qu'Adam était "programmé" pour la vie éternelle, et que malgré son échec, sa génétique en a gardé la trace durant plusieurs générations.

GENÈSE VI

Verset 1-...
Quelques remarques se rapportant au début de ce chapitre. (93)(94)
 
Notes :
(93) Qui sont ces Fils d'Élohim (au verset 2) qui prirent des femmes parmi les hommes? L'hypothèse la plus probable, c'est que les descendants d'Adam par Seth sont ces fils d'Élohim qui auraient dû maintenir la spiritualité d'Enosh. Mais seul Noé restera intègre. Tous les autres - comme Caïn (cf. Note 88) - se sont détournés de Dieu, pour vivre dans le monde environnant et épouser de belles femmes parmi les "Homo Sapiens". Ils en engendrèrent les héros qui restent célèbres dans les légendes de l'antiquité. (verset 4).
 
(94) Dès lors IHVH/Adonaï/Élohim décide de ramener la durée de la vie de ses Fils à 120 ans au maximum (verset 3). Il n'y aura donc plus de Fils d'Élohim privilégiés par une très longue longévité. Cette durée de vie sera du reste rarement atteinte dans l'histoire de l'humanité. Abraham vécut cependant 175 ans, et Jacob fut le dernier des patriarches à vivre encore 147 ans. (Genèse 47:28), mais Moïse vécut exactement les 120 ans décidés par IHVH/Adonaï/Élohim. (Deut.34:7)

CONCLUSION

A la fin de cette étude, je voudrais encore relever un texte très important qui figure dans toutes nos Bibles. Luc, en donnant la généalogie de Jésus - soit qu'elle soit celle de Marie ou celle de Joseph, peu importe - la termine par le verset suivant : (Luc 3, les versets 1-38) : "Jésus étant comme on le croyait, fils de Joseph, fils d'Eli... et enfin... fils d'Enosh, fils de Seth, fils d'Adam, fils de Dieu."
 
Notes :
(95) Ce texte capital démontre à lui seul qu'Adam fut le premier-né d'une auguste lignée. Né il y a environ 5 760 ans, Adam est bien UNE personne, et non pas un être plus ou moins symbolique, humanoïde ou extraterrestre, ou de pure imagination, comme le pensent la plupart des théologiens.
 
(96) Ce fait acquis, la création d'Adam est déjà à distinguer complètement de la création des hommes préhistoriques, dont Lucy (ou d'autres) qui a été symboliquement traitée "d'Ève ancestrale"(!)
 
(97) Adam est bien le premier Fils de Dieu. Et Jésus est humainement parfaitement situé dans sa lignée, comme le Sauveur du monde perdu, le voilà le vrai Fils de Dieu, l'Éternel. 
 
(98) Il en résulte que toute la race élue descendante d'Adam a été détruite par le Déluge, et que seul Noé a continué la lignée des Fils de Dieu dans le Proche Orient. Il vécut 950 ans (Genèse 9:29).
 
(99) La Bible étant le livre des Actes du Saint-Esprit dans l'Histoire, toute la préhistoire est brièvement et remarquablement résumée dans le seul premier chapitre de la Genèse. 
 
(100) Israël, peuple mis à part, a été le porteur de la connaissance de Dieu, le promoteur (plus ou moins fidèle.) du monothéisme, ce qui lui a procuré beaucoup de souffrances. De lui sont sortis de nombreux hommes de foi et des prophètes, bien que Dieu se soit caché à notre vue, définitivement, depuis la chute d'Adam. 
 
Nous pouvons le voir, l'Amour de Dieu envers l'Homme, son constant désir de le guider, de le sauver, tout en lui laissant une totale liberté d'action, ressort déjà clairement dans ces débuts du livre de la Genèse.

- FIN -

P.S. Au moment de terminer ce texte, je découvre dans la revue "Science et Avenir", No. de Mars 2002, page 105, qu'un calviniste Isaac de la Peyrère a exposé en 1655 une thèse proche de celle que je viens d'exposer à travers ma centaine de "Notes" sur les débuts de la Genèse; bien sûr, sans mes considérations scientifiques d'actualité. Ce Français a connu l'Inquisition, puis la prison, et son livre a été condamné au bûcher. Il avait scruté (comme moi) les textes bibliques sans idées préconçues, et noté plusieurs mentions d'autres hommes qu'Adam dans la Genèse. Pour lui, le lecteur attentif était forcé d'admettre un peuplement de la Terre préalable à la création d'Adam et Ève, et à leur sortie du Jardin d'Eden.
 
Curieuse coïncidence, et combien je suis heureux de ne pas avoir vécu à cette époque où une opinion divergente de "l'officielle" vous jetait en prison, ou vous menait à l'échafaud! Tout comme quand Galilée avait découvert que la Terre tournait, défiant l'avis autoritaire du clergé de l'époque, mais qu'il dut se rétracter.
 

Tous Droits Réservés © Philippe Gold-Aubert