Dieu? Le plus grand scientifique!

||  Accueil  ||  L'auteur  ||  Contact  ||  



Les trois Adams.

  

*Questions du mois*

Liste complète des questions >>>
|| Q1 || Q2 || Q3 || Q4 || Q5 || Q6 || Q7 || Q8 || Q9 || Q10 || Q11 || Q12 || Q13 || Q14 ||
|| Q15 || Q16 || Q17 || Q18 || Q19 || Q20 || Q21 || Q22 || Q23 || Q24 || Q25 || Q26 ||
|| Q27 || Q28 || Q29 || Q30 || Q31 || Q32 || Q33 || Q34 ||

*Q14 – Dieu existe-t-il? ou, "Peut-on prouver que Dieu existe?" 

1. Introduction

Ce grand dilemme se posera toujours à l'homme et, immanquablement, coupera l'humanité en deux camps, les croyants et les athées, comme bien des auteurs célèbres l'ont déclaré; par exemple Christian Chabanis dans ses 2 livres d'interviews célèbres : "Dieu existe-t-il? - Non" (répondent 21 athées, scientifiques, philosophes, etc., tous très connus) (1) et "Dieu existe-t-il? - Oui" (répondent 25 autres personnalités croyantes connues) (2).
 
Mais comme le disait dans le titre d'un de ses ouvrages André Frossard (3), de l'Académie française : "Dieu existe, je l'ai rencontré." : "Dieu est inépuisablement nouveau. Même moi qui, tout de même L'ai rencontré, je sais que je serai encore ébloui de surprises." Déjà Aristote (4) (384-322 av. J.-C.), philosophe grec, disciple de Platon, initiateur de la logique formelle, l'avait dit : "Quoique invisible aux yeux de la nature mortelle, Dieu est visible dans ses oeuvres." Puis Saint-Augustin (5) (354-430) : "Si Dieu n'existait pas, d'où viendrait le bien?".
 
Et dans nos temps modernes, Georges Duhamel (6), écrivain français bien connu, a écrit : "Dans un monde aussi incohérent, l'existence de Dieu ne serait pas une chose plus folle que la non existence de Dieu." Ou même le grand inventeur Thomas Edison (7) (1847-1931) l'a personnellement écrit au pied de la Tour Eiffel : "J'admire tous les ingénieurs, mais surtout le plus grand d'entre eux : Dieu!" D'autres scientifiques l'ont aussi dit à leur manière; ainsi, lors d'un repas ACTE aux Nations Unies en octobre 1980, l'astronaute James Irwin (8) nous a dit : "La plus grande chose de l'histoire de l'humanité, ce n'est pas l'homme qui a marché sur la Lune, mais c'est Dieu qui a marché sur la Terre, en la personne de Jésus-Christ." Pour terminer, je citerai encore le Comte de Noüy (9) (1883-1947), célèbre biologiste français, qui est arrivé par ses recherches à la conviction de l'existence de Dieu : "Tout homme qui croit en Dieu doit comprendre qu'aucun fait scientifique, s'il est vrai, ne peut contredire Dieu."


2. Dieu ou le hasard?

La Bible nous dit que l'existence de Dieu éclate comme à l'œil, lorsqu'on Le considère dans ses ouvrages (10a). La nature et ses lois, souvent stupéfiantes de précision jusque dans le détail, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, impliquent une intelligence bien au-dessus de la nôtre. Et il paraît invraisemblable que le hasard puisse être aussi intelligent! En effet, si l'on considère ses "lois", elles sont autant positives que négatives, comme le savent très bien les joueurs invétérés (ce qui ne les empêche pas de recommencer à croire que le hasard agira enfin en leur faveur!). La boutade de Voltaire bien connue peut clore ce paragraphe : - Comment croire qu'en voyant une si belle horloge, il n'y ait pas un brillant horloger?


3. Domaine scientifique et domaine divin

Une raison essentielle pour qu'on ne puisse "prouver" l'existence de Dieu, c'est qu'Il n'appartient pas à notre domaine de mesures. La Science - surtout la physique si précise, mais aussi la justice, ou même la psychologie ou la biologie - utilise toujours des faits contrôlables et répétés, jusqu'à ce qu'une loi soit quasi statistiquement démontrée, quitte du reste pour bien des sciences, à ce que cette loi soit remise en question par un fait inattendu. Elle sera alors réformée pour essayer d'atteindre de plus près La vérité... jamais absolument certaine!
 
Voici un exemple de ce mécanisme particulier, que je connais bien, en tant qu'ex chercheur en pharmacologie. Lorsqu'on a trouvé un nouveau médicament potentiel, présentant une activité bien déterminée sur un organisme vivant, il faut encore prouver qu'il ne présentera pas d'effets secondaires pernicieux importants. Les essais sur l'animal peuvent être positifs, et sans toxicité apparente. Mais il faut tout recommencer chez l'homme, par de nombreux essais cliniques, avant de se hasarder à lancer le nouveau produit. Et lorsqu'enfin tout est organisé, après 10-20 ans de recherches (dont le prix est toujours plus exorbitant), il peut encore arriver qu'au Japon (ou n'importe où.), une activité secondaire nocive soit manifestée, qui anéantit tant d'efforts des chercheurs.
 
A plus forte raison, concernant Dieu qui est hors de notre espace-temps et au-delà de nos petites lois physiques, il sera à jamais impossible de pouvoir démontrer "scientifiquement", ni son existence, ni son activité parmi les hommes.


4. Autres critères possibles comme "preuves"

On est donc bien obligé de se baser sur d'autres critères de contrôle que sur les lois scientifiques pour "démontrer" l'existence de Dieu. C'est alors, il faut en convenir, que le subjectif intervient plus considérablement, et c'est ce qui amène généralement le scientifique ou l'athée à préférer le doute à la foi. (10b)
 
Pourtant, les certitudes de la foi sont indéniables pour tous ceux qui les ont expérimentées; et les conséquences considérables qu'elles ont impliquées sont souvent bien supérieures à celles des lois "scientifiques" auxquelles on fait souvent (trop?) facilement confiance.
 
Pour moi, en étudiant la Bible dans ma jeunesse, j'ai été particulièrement bouleversé par la conversion de Saul de Tarse, devenu ensuite l'apôtre Paul (11) (12) (13). Cette conversion est décrite par lui 3-4 fois avec plus ou moins de détails. Elle est inouïe et inexplicable sans une intervention extérieure spirituelle de Jésus-Christ qui lui est personnellement apparu sur le chemin de Damas, alors qu'il s'en allait emprisonner et anéantir les tenants de cette nouvelle "doctrine" : l'évangile abhorré.
 
Les conséquences de cette conversion - selon la parole du Christ au moment de cette rencontre - ont été, d'une part, les persécutions inouïes que Paul a pu subir et supporter, et d'autre part l'extension géométrique de l'Église primitive dans l'empire romain hostile. Cette intervention divine est difficilement niable par quiconque est honnête et objectif.


5. Et d'autres "exceptions"

Bien d'autres "exceptions" analogues ont poussé des ennemis irréductibles de la foi depuis des siècles à accomplir après leur conversion, des oeuvres importantes. Par exemple, Raymond Devos (14) (né en 1922) qui a écrit : "J'ai eu la chance de rencontrer Dieu, juste au moment où je doutais de Lui"; ou Charles Duke (15), un astronaute d'Apollo XVI : "Marcher sur la Lune fut pour moi une expérience extraordinaire, mais marcher avec Jésus-Christ, Fils de Dieu, voilà ce qui remplit vraiment ma vie, maintenant et pour l'Éternité." Ces témoignages actuels ne font pas oublier tous ceux qui à travers les siècles ont souffert le martyr pour leur foi. Et ceci dans des luttes impossibles à expliquer sans la foi; une foi inébranlable en Christ, le Fils de Dieu, mort et ressuscité pour nous ouvrir le chemin de la communion avec Dieu, qui avait été perdu par Adam et Ève en Eden (16).


6. La résurrection de Jésus

La foi en la résurrection de Jésus-Christ est capitale pour recevoir le Saint-Esprit promis par lui-même, peu avant sa mort sur la croix, et dont l'impact si efficace est une "preuve" de plus le jour de la Pentecôte. Comment en effet expliquer que ces 120 personnes réunies ce jour-là, qui étaient des couards au moment de la crucifixion de leur Maître, soient devenues capables de miracles bouleversants, au mépris des emprisonnements (17), et des assassinats (18), par le monde religieux qui dominait alors Israël?
 
La résurrection de Jésus est la pierre principale de l'édifice qu'est notre foi (19). Sans elle, le "christianisme" devient une religion comme une autre - et elles sont innombrables, mais aucune ne satisfait l'être humain. Outre l'apôtre Paul déjà cité, beaucoup de personnes dans l'histoire ont eu une rencontre personnelle et décisive avec le Christ ressuscité, et ils en ont été transformés; et tellement mieux qu'avec les médicaments, les psychologues ou les nombreux systèmes qu'on pourrait encore imaginer. Je puis citer un événement récent qui est arrivé à un médecin chef de clinique lors d'un terrible infarctus par exemple (20) (détails sur demande).


7. Les effets de la foi

Nous touchons là au point capital de cette Question No 14. Car sans la foi, il est impossible d'être agréable à Dieu (21). C'est par la foi en Christ, et par elle seulement que nous pouvons comprendre et retrouver le plan de Dieu, tel qu'il fut préparé à l'origine pour Adam (22), et que nous pouvons - en tâtonnant, tels des aveugles-nés dans notre nuit spirituelle - apprendre à ne dépendre plus que de sa volonté pour nos activités sur cette Terre. D'où aussi l'indispensable nécessité de la prière, pour agir en symbiose avec Lui. 


8. L'homme et l'animal

Sans l'existence de Dieu, comment enfin expliquer que l'homme soit si différent des "autres animaux", vers lesquels du reste on voudrait nous faire redescendre! Certes, animal il est, et il mourra comme eux, mais pourquoi a-t-il cette possibilité d'imaginer, de se sacrifier pour un idéal, cette espérance que sa vie n'est qu'un temps de préparation et d'expérience pour l'Au-delà? Être unique dans toute la Création, il est bien destiné à (re)devenir un fils de Dieu!


9. La Bible

Il ne faut pas oublier enfin la Bible, le seul Livre qui, depuis plus de 2000 ans reste à la base d'innombrables comportements humains positifs; elle est remplie d'exemples d'hommes et de femmes qui ont vécu les mêmes problèmes spirituels que vous et moi. Quelle mine ce serait pour les psychologues modernes, s'ils voulaient bien l'étudier! D'autre part la réalisation de ses nombreuses prophéties, le fait qu'elle est une, bien qu'elle soit écrite par de nombreux auteurs très divers, et à des périodes de l'histoire très variables, en font un témoignage irréfutable de l'inaltérabilité du message de Dieu à l'Humanité. (23)
 
Malheureusement, si elle est réimprimée et retraduite constamment, elle n'est guère lue et paraît imperméable à nos populations européennes, devenues, hélas, par de nombreuses révolutions, plus athées que croyantes. Mais heureusement, dans bien d'autres régions du globe, elle garde une efficience remarquable. 


10. Conclusion

C'est déjà Sénèque(24), (de -4 à + 65 apr. J.-C.) philosophe, consul et poète romain, qui l'affirmait : "La foi en Dieu est répandue dans tous les cœurs. Ils mentent, ceux qui prétendent ne pas croire en Dieu, car pendant la nuit, et quand ils sont seuls, ils doutent."
  
Certes, on ne peut pas prouver Dieu; mais on peut l'approuver! Et à ceux qui ont suivi Jésus comme Le Bon Berger qui a donné sa vie pour ses brebis, Il accorde (déjà sur la Terre) la Vie éternelle, c'est-à-dire la communion avec Lui, et indirectement avec Dieu, l'Amour parfait, qui bannit enfin la crainte du cœur de l'Homme.(25) 


*Bibliographie citée et notes : 

  (1) Chabanis, Christian, dans "Dieu existe-t-il? Non". Éditions Ex Libris (1973).  Remonter
  (2) Chabanis, Christian, dans "Dieu existe-t-il? Oui". Éditons Stock (1979).  Remonter
  (3) Frossard, André, dans "Dieu existe, je L'ai rencontré".  Remonter
  (4) Aristote, dans "Tous pensent que Dieu existe", par KJG, cité par A. Lukasik dans "En quête de l'Absolu" cit.14, Ed. Nouvelle Alliance (1993).  Remonter
  (5) Saint-Augustin, dans "Sermons".  Remonter
  (6) Duhamel, Georges, dans "Le désert de Bièvres".  Remonter
  (7) Edison, Thomas, dans le Livre d'or, aux pieds de la Tour Eiffel, à Paris.  Remonter
  (8) Irwin, James, Revue Acte et Émission télé, diffusée sur Canal Alpha.  Remonter
  (9) Lecomte de Noüy, Pierre, dans "L'homme et sa destinée" p.193.  Remonter
(10) La Bible : Épître aux Romains chap. 1:20 (10a) (10b).  (a)Remonter (b)Remonter
(11) La Bible : Actes chap. 9:1-30.  Remonter
(12) La Bible : Actes chap. 26:9-20.  Remonter
(13) La Bible : Épître aux Galates chap. 1:11-16.  Remonter
(14) Devos, Raymond, cf Lukasis (4) cit. 289.  Remonter
(15) Duke, Charles, reportage TV sur Canal Alpha, cf. (4) cit. 307.  Remonter
(16) La Bible : Ire Épître aux Corinthiens chap. 15:22 . Remonter
(17) La Bible : Actes chap. 4:1-3, etc. etc.  Remonter
(18) La Bible : Actes chap. 7:59-60, etc. etc.  Remonter
(19) La Bible : 1re Épître aux Corinthiens chap. 15:12-26.  Remonter
(20) Le Lien des Cellules de Prière, 49e année No 220, I/2002.  Remonter
(21) La Bible : Épître aux Hébreux chap. 11:6.  Remonter
(22) Gold-Aubert Ph. -  http://www.science-foi.org/bible-et-science.shtml. Remonter
(23) Dickens, Charles " La Bible est le meilleur livre qui soit, ou même qui sera connu dans le monde " cit. 290 A. Lukasik (cf.2).  Remonter
(24) Sénèque, dans "Tous pensent que Dieu existe " cité par KJG (cf. 2).  Remonter
(25) La Bible : Épître aux Romains chap. 8:14-15.  Remonter
 

|| Accueil || L'Auteur ||
|| Question du mois || Publications || Résumés de livres || Témoignages ||
|| Genèse ET Science || Initiatives || Proche-Orient || Club Science-Foi || Liens ||

Tous droits réservés © Philippe Gold-Aubert (1998-2009)
Design et conception - Natmark-Concept inc.